Point de situation IAHP – mise à l’abri des basses-cours de particuliers

Mesdames, messieurs les Maires

Du fait de la situation sanitaire satisfaisante au regard de l’IAHP en France, le ministre de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire a décidé d’abaisser le niveau de risque vis-à-vis de l’IAHP à « négligeable » sur l’ensemble du territoire national.

Par conséquent, la claustration des basses-cours de particuliers n’est plus obligatoire.

Cependant, la vigilance reste de mise car l’IAHP est toujours présente dans la faune sauvage.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/pas-calais/boulogne-mer/la-grippe-aviaire-decime-une-colonie-d-oiseaux-rares-au-platier-d-oye-sur-la-cote-d-opale-2558696.html
Résumé:
Depuis avril, des milliers de cadavres ont été retrouvés au sol au Platier d’Oye, au bord de la Mer du Nord. Seuls 600 à 700 sternes (sur 3000 ) ont, pour le moment, échappé à cette épizootie.
Cette hécatombe touche une espèce rare, dont les zones d’habitats disparaissent en France. Celle d’Oye Plage est la deuxième la plus importante du pays, après celle du Polder de Sébastopol sur l’île de Noirmoutier.

Par conséquent, il convient d’inviter vos concitoyens à maintenir a minima la mise à l’abri de l’alimentation et de l’abreuvement et de signaler toute mortalité anormale sur sa basse-cour (par exemple, plusieurs poules retrouvées mortes sur un court laps de temps)

Comptant sur votre implication, je vous prie d’agréer, Mesdames et Messieurs les Maires, l’expression de ma considération distinguée.

%d blogueurs aiment cette page :