Les Langonnais sans Pharmacie

Le Langon. Au 30 juin, il n’y aura plus de pharmacie dans la commune

  • De 1931 à 1940, M. et Mme Logeais tenaient la pharmacie. Reprise par Gérard Chassereau, en 1985, elle fermera ses portes le 30 juin. | Ouest-France

C’est un crève-cœur. Mais faute de repreneurs, le couple de pharmaciens s’apprête à mettre la clef sous la porte et laisser les Langonnais sans pharmacie.

127 ans de services

Ils ont cherché pendant des mois des repreneurs pour la pharmacie. Sans succès. Gérard et Danièle Chassereau, pharmaciens, sont arrivés d’Issoudun, en 1985. Cette année-là, ils ont repris la pharmacie du Langon, le 1er septembre. Ils devenaient le « septième pharmacien ». L’officine, située au 23, place des Anciens-Combattants, en plein centre-bourg, a été ouverte par Édouard Menard, en 1890. Elle fermera ses portes le 30 juin prochain.

Gérard et Danièle Chassereau sont bien conscients de ce que la fermeture va engendrer comme difficultés pour l’ensemble des habitants et ceux des alentours. « Mais nous ne pouvons plus continuer. »

Pendant deux ans, Gérard et son épouse ont multiplié les recherches et gardaient espoir de trouver un repreneur. Gérard a 68 ans, Danièle 67 ans. « Nous aspirons maintenant à prendre notre retraite, nous avons besoin de penser à nous », confient-ils.

Dans cette commune de 1 200 habitants, le dernier médecin, Alain Bienvenu ne trouve pas non plus de successeur pour son cabinet. Le désert médical n’est pas une légende dans ce secteur rural.

%d blogueurs aiment cette page :